Accueil > Actualités > [VIDEO] Dans les Hauts-de-France, les élèves sur le devant de la scène

[VIDEO] Dans les Hauts-de-France, les élèves sur le devant de la scène

Construit sur deux années, le projet Mon-Orient-Express réunit l’auteur Luc Tartar, la Compagnie L’Esprit de la Forge menée par Agnès Renaud, et plusieurs classes d’établissements scolaires situés dans les Hauts-de-France, à Athènes et à Bucarest. Parfait équilibre entre échanges en ligne et rencontres dans des lieux culturels partenaires, cette Classe Culturelle Numérique a conduit les élèves de l’écriture de la pièce à sa mise en scène.

C’est un projet d’ampleur que portent Luc Tartar, Agnès Renaud et sa compagnie L’Esprit de la Forge. Et pour cause, ces derniers ont pensé un parcours culturel et artistique pour plonger une douzaine de classes dans leur univers, celui du théâtre.

En s’appuyant sur le dispositif des Classes Culturelles Numériques, ils ont amené les élèves participants à prendre part au processus d’écriture de la pièce de Luc Tartar, dont le texte a été publié aux éditions Lansman, à l’issue de l’année scolaire 2020.

Pour Noucia Redjem, professeure de français au lycée professionnel des Monts de Flandre, à Hazebrouck, le projet avait différents objectifs : “En lycée professionnel, c’est difficile parfois de faire lire des auteurs – notamment de théâtre et surtout contemporains – et de travailler sur des oeuvres intégrales, accessibles aux élèves. L’idée, c’était vraiment de les motiver à la lecture et de désacraliser la rencontre avec un auteur, parce qu’ils ont souvent le préjugé que les auteurs sont un peu âgés et ennuyants.

Après l’élaboration du récit, les élèves entrent en scène

Sur l’année scolaire 2020-2021, de nouvelles classes se sont emparées du texte de Luc Tartar, cette fois-ci pour le mettre en scène et le jouer. Guidés par différents intervenants de la Compagnie L’Esprit de la Forge, les élèves ont réfléchi à la mise en espace et aux décors de la pièce. Julie, une élève de 4e du Collège Langevin-Wallon de Grenay, explique : “On a travaillé avec des comédiens. Pierre Giraud nous a donné des conseils sur les réactions, les expressions, les déplacements, la parole…

Le pari est tenu et le bilan très positif. Jonathan, élève du collège Langevin-Wallon, confie : “Le théâtre m’a permis de vaincre un peu ma timidité. J’ose bien plus parler devant des gens ! Je ne suis plus autant stressé qu’avant, je m’exprime directement, même devant ma classe. » Les collégiens et lycéens ne sont pas prêts d’oublier cette expérience.

À découvrir, les classes de Grenay et d’Hazebrouck sur scène lors des derniers ateliers avec l’équipe artistique :